Macron Président. Les Runners gagnants ?


En tant que Runner, j’aurais pu vous livrer une cargaison de blagues stéréotypées sur le slogan En Marche!, même si je souris lorsque je vois les articles de Libération sur la nouvelle équipe gouvernementale souvent illustrés par des images de Ministres levant la cuisse pour exécuter un pas vers l’avant (pour faire avancer la France). Eh oui, je résiste à dégainer Paint pour leur ajouter des bâtons de marche nordique dans les mains, des buffs sur la tête ou des dossards accrochés à la ceinture sur laquelle j’écrirais bien un grand OVERSTIMS.

En tant que citoyen, j’ai regardé avec attention le programme du candidat pour qui on m’a obligé de voter pour ne pas faire le jeu du FN. Mais essentiellement sous le prisme du running car si on se met à débattre de fiscalité, je sens que je vais mettre mal à l’aise certaines personnes ici présentes qui se sont expatriées, bizarrement…

A l’instar de ses adversaires, Emmanuel Macron a très peu abordé notre thème de prédilection et c’est bien dommage car je crois qu’il n’a pas pris la mesure de ce que représente notre communauté. 27 millions de coureurs, d’après Globe Runners, c’est bien ça, Emir ? Soit autant d’électeurs potentiels et moi je vous dis franchement que je me sens tout à fait capable d’accorder ma voix au premier venu qui proposera de mettre en prison tout organisateur de courses affichant des tarifs d’inscriptions supérieurs à 1 euro du kilomètre. Je voterais même les yeux fermés pour qui fera inscrire dans la Constitution le droit à écouter de la musique en course officielle. Le gars peut raconter les pires crasses dans son programme, je m’en fous.

Mais je confesse volontiers ma mauvaise foi. Car si on y regarde de plus près, les propositions d’En Marche nous concernent au moins indirectement.

Par exemple, il est prévu d’inciter les entreprises à disposer de vestiaires, à aménager des temps de pratique sportive et à avoir des accords avec les clubs locaux. Je peux d’emblée affirmer qu’une telle mesure augmenterait de 140% ma productivité, selon une étude kalmouke récente. Imaginez un crédit d’heures mensuel réservé à la pratique de la course à pied pendant le temps de travail. On peut toujours rêver mais moi ça me fait fantasmer.

Je vous le dis : on aura beaucoup progressé le jour où les collègues ne se moqueront plus de ceux qui ont choisi de rentrer en trottinant. Par exemple, l’hiver dernier, j’ai décidé de parcourir en courant le trajet qui sépare mon lieu de travail de la gare. Eh ben chaque fois, c’était une opération commando pour me mettre en tenue, quitter mon bureau, traverser les couloirs et rejoindre le hall d’entrée sans croiser mon directeur général ou mon DRH et être obligé d’aborder avec eux les dossiers en cours en mini-short, en tenue de compression ou avec la lampe frontale sur la tête.

Autre proposition de notre nouveau Président : le maintien de l’âge de départ à la retraite. Révoltant, quand on voit le nombre de mecs de 62 ans qui nous doublent le dimanche. Heureusement, il veut baisser le chômage à 7%, ce qui permettra de fatiguer celles ou ceux qui en profitaient un peu trop pour s’entraîner au crochet de l’État. Hein ! 

Une proposition qui me séduit beaucoup : développer des garderies de courte durée. Ce qui permettra aux parents de faire garder leur marmaille pendant leur séance de fractionné. C’est mieux pour éradiquer complètement cette pratique indigne qui consiste à courir avec son enfant dans une poussette alors qu’il n’a absolument rien demandé.

Vous en avez forcément entendu parler car c’est une de ses promesses phares : Macron veut une exonération de la taxe d’habitation pour 80% des ménages. Alors là je dis OUI. Un grand OUI même, car cela permettra de courir 3 ou 4 marathons ASO de plus à l’année. Enfin, je parle surtout pour moi qui habite une Commune où le montant de cette taxe atteint des sommets. Enfin…une mesure de justice sociale, un peu comme l’idée d’établir un système de points pour les demandes de logements sociaux et déterminer des priorités : 5 points pour une famille nombreuse, 1 à 6 points selon le niveau de ressources du foyer, 3 points pour une participation à l’UTMB, etc.

Plus sérieusement, Macron affirme vouloir respecter les recommandations de l’OMS en matière de qualité de l’air en 2025 (limite de volume de particules dans l’air…) et diviser par deux le nombre de jours de pollution atmosphérique. Ce serait déjà ça.

En ce qui concerne l’industrie, l’innovation et l’intelligence artificielle, Emmanuel Macron prévoit la création d’un fonds de 10 milliards. Alors si c’est pour financer la fabrication de chaussures à ressorts qui amortissent tous les chocs comme l’a fait Enko (produit particulièrement moche que vous pouvez obtenir contre la modique somme de 360 euros), c’est NON.  Par contre, si c’est pour développer des concepts de montres qui tirent vers le bas et m’offrir mon connard numérique capable de me remettre à ma place quand je suis en état de surentraînement, là, c’est OK.

Ça fait pas mal de choses finalement. J’aurais même pu ajouter sa volonté d’interdire l’usage des smartphones au collège, ce qui serait un coup dur pour nos amies instagrameuses. Ou interdire aux parlementaires d’exercer des activités de conseil : ce qui devrait réjouir Emir, qui nous a montré dans une précédente chronique qu’il se méfiait des conseils…

Cependant, EN MÊME TEMPS, il me semble que notre cher Président aurait pu aller plus loin pour capter le vote d’une partie plus large de notre communauté.

En effet, en matière d’aménagement du territoire et de transports, la course à pied est la grande oubliée. On nous parle de covoiturage, de bus, de vélo, de voitures électriques et de voitures autonomes. Et quid des bonhommes autonomes qui ont envie de se déplacer à petites foulées dans nos agglomérations et nos métropoles ? On a bien des pistes cyclables et des zones piétons mais pas de zones nativement dédiées aux coureurs dans la ville. C’est dire le mépris. On nous envoie dans des parcs excentrés. On nous éloigne du cœur des villes. La course à pied doit être considérée comme un moyen de transport à part entière. Moi par exemple, je vais chercher le pain, je me rends à la Mairie, je vais voter, en courant.

J’ai des propositions s’agissant de sécurité et de justice. En Marche propose de créer de nouvelles places de prison. Moi je suis pour la prévention : comme disait Victor Hugo : “ouvrez des stades d’athlé, vous fermerez des prisons”. Eh oui, le sport au service de la citoyenneté, du vivre ensemble. Regardez nous tous ici, combien de crimes a-t-on commis depuis que nous pratiquons la course à pied ?

Moi aussi je suis pour la création de postes de policiers. Je suggère d’ailleurs aux personnes désireuses de postuler de bien faire mention de leur pratique du trail urbain dans leur CV afin de mettre en évidence leur faculté naturelle à poursuivre les délinquants au beau milieu du mobilier urbain.

Lutte contre la délinquance : aucun candidat n’a proposé de sanctionner durement celles et ceux qui ont commis des blogs de running. Rien non plus concernant la lutte contre les réseaux de recruteurs Squadrunners pour jeunes coureurs radicalisés. Quant aux violences du type faux certificats médicaux ou commentaires constructifs sur courseapied.net, on pourrait mettre leurs auteurs en centre éducatifs fermés sous l’autorité de coaches du Team adidas Runners Bastille ou Batignolles…

Justice encore, je propose de placer sous tutelle les multi-marathoniens ou multi-centbornards comme les kékés du bocage car chacun sait qu’ils n’ont plus toute leur tête. PinkRunner, par exemple, on te laissera pas atteindre les 100 marathons cette année. La France fait face à un effondrement du nombre de joueurs de bridge ou danseurs de tango dans les Lions Club. Arrête !

Enfin, vous voyez, j’ai plein de propositions comme dérembourser les séances chez le kiné dès lors qu’elles sont juste destinées à faire passer de la fatigue musculaire ou articulaire (avec ça on a de quoi éponger les déficits de tous les pays de la zone euro)(ça c’est pour la santé), créer 1 million d’emplois consacrés à la lutte contre la prolifération de gels vides dans nos forêts (ça c’est pour l’environnement), obliger tous les naturopathes de quartier vantant les mérites du yoga, de la méditation, du taping, de l’argile verte, des huiles essentielles, ou autres remèdes de grand-mère, à suivre une formation agréée (ça c’est pour la religion ^^). Ou pourquoi ne pas obliger Instagram à ce que son algorithme ne mette pas en avant que les meufs mignonnes car pour ma part mon nombre de followers stagne et j’estime que c’est un préjudice moral (ça c’est pour l’égalité hommes-femmes). Pour le pouvoir d’achat, on pourrait remettre un pass de 500 euros consacré à l’achat d’équipement de running pour tout jeune de 18 ans ayant attribué 5 étoiles sur iTunes à Jogging Bonito.

Et enfin pour la culture, créer un fonds d’investissement de 500 millions pour les podcasts créatifs et d’utilité publique. Suivez mon regard et pensez à notre équipe… en 2022 !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *